Accueil > HANDICAP > QUELQUES CONSEILS PRATIQUES

QUELQUES CONSEILS PRATIQUES

lundi 27 juin 2011, par Sébastien Charbonnier

  • Nécessité de chercher des informations sur la nature des difficultés de l’élève en début d’année auprès du professeur référent et/ou du professeur principal ;

  • Proposer des supports adaptés aux difficultés de l’élève, en accord avec lui/elle, de préférence ;

  • Pour les élèves en très grande difficulté, le professeur peut se réserver le droit de les évaluer selon le niveau d’exigibilité A1 ou A1+, à condition de l’indiquer sur le bulletin.

 

Conseils à destination d’élèves présentant des troubles cognitifs

 

    • Pour la présentation des documents 

 

  • Ne pas écrire en italique (préférer le gras souligné pour mettre en relief une information) ;

  • Préférer la police ARIAL à la police TIMES NEW ROMAN. La taille de police 14 paraît plus judicieuse ;

  • Faire des alinéas très marqués (1 tabulation minimum) ;

  • Numéroter les lignes à droite ET à gauche du texte ;

  • Eviter la présentation d’un texte en colonnes ;

  • Aérer les textes (interligne de 1,5 recommandé), ne pas surcharger la page ;

  • Limiter les illustrations (elles peuvent parasiter la prise d’informations) ;

  • Attention : penser que photocopier en noir et blanc un document couleur à l’origine donnera des dégradés de gris parfois peu marqués et donc peu visibles par ces élèves.

 

    • Pour les types d’exercices (choix et présentation)

 

  • Eviter les pointillés dans les exercices lacunaires (leur préférer des lignes droites ou des cases) ;

  • Les mots croisés, cachés et mêlés sont souvent difficilement abordables pour les élèves souffrant de troubles perceptifs, visuels et/ou de spatialisation ;

  • Selon le degré de difficulté de l’élève, on pourra indiquer le nombre de réponses attendues dans un exercice de recherche d’informations.

 

Document élaboré par Mme LEJEUNE, PLP Anglais-Lettres, Centre du Jard, Voisenon (77)